Le CNRFP est une institution de recherche spécialisée sur le paludisme et les pathologies associées. Les départements scientifiques qui animent le Centre sont au nombre de Quatre: le département des Sciences Biomédicales, le département Santé Publique, le Département des Science Sociales, et le département chargé de la Gestion des Données et bio-statistiques. Les quatre départements sont dirigés par le Coordinateur à la Recherche et la Formation. A partir des années 2000, le CNRFP, grâce à ses chercheurs nationaux, acquiert de plus en plus de projets de recherche de grande envergure qui ont assuré son rayonnement scientifique au plan national et international. En effet de nombreuses études vaccinales et pharmaceutiques sur le paludisme ont été menées au CNRFP, avec,  à la clé, des résultats bien appréciés par les partenaires du Centre. Aussi, nos chercheurs publient régulièrement des articles dans des revues scientifiques de haut niveau. Membre de plusieurs réseaux regroupant des institutions de recherche, le CNRFP jouit d'une grande visibilité au niveau international. Ces chercheurs sont régulièrement consultés pour assurer des formations et apporter des solutions sur des questions de recherche spécifiques. Au plan national, le CNRFP est une institution de référence en matière de recherche et de formation sur le paludisme. Son rattachement au Ministère de la Santé, particulièrement au secrétariat Général, traduit l'importance que les autorités du pays lui accordent.

image ADfinalLe Centre National de Recherche et de Formation sur le Paludisme (CNRFP) est l’un des principaux centres de recherche du Ministère de la santé au Burkina Faso. Créé depuis 1993 dans le cadre du « projet de médecine communautaire » avec l’appui de la coopération italienne, le CNRFP a acquis depuis 1996 le statut de structure rattachée du Ministère de la Santé, et il constitue à présent l’un des piliers pour l’institut National de Santé Publique (INSP) au Burkina Faso.

Lire la suite

 

Transmission of molecularly undetectable circulating parasite clones leads to high infection complexity in mosquitoes post feeding.

Auteurs: 

Grignard L, Gonçalves BP, Early AM, Daniels RF, Tiono AB, Guelbéogo WM, Ouédraogo A, van Veen EM, Lanke K, Diarra A, Nebie ISirima SB, Targett GA, Volkman SK, Neafsey DE, Wirth DF, Bousema T, Drakeley C.

Int J Parasitol. 2018 May 5. pii: S0020-7519(18)30095-X. doi: 10.1016/j.ijpara.2018.02.005

Variation in natural exposure to anopheles mosquitoes and its effects on malaria transmission.

Auteurs: 

Guelbéogo WM, Gonçalves BP, Grignard L, Bradley J, Serme SS, Hellewell J, Lanke K, Zongo S, Sepúlveda N, Soulama I, Wangrawa DW, Yakob L, Sagnon N, Bousema T, Drakeley C.

Elife. 2018 Jan 23;7. pii: e32625. doi: 10.7554/eLife.32625.

Safety of single low-dose primaquine in glucose-6-phosphate dehydrogenase deficient falciparum-infected African males: Two open-label, randomized, safety trials.

Auteurs: 

Bastiaens GJH, Tiono AB, Okebe J, Pett HE, Coulibaly SA, Gonçalves BP, Affara M, Ouédraogo A, Bougouma EC, Sanou GS, Nébié I, Bradley J, Lanke KHW, Niemi M, Sirima SB, d'Alessandro U, Bousema T, Drakeley C.

PLoS One. 2018 Jan 11;13(1):e0190272. doi: 10.1371/journal.pone.0190272. eCollection 2018.

 

Safety and immunogenicity of a recombinant Plasmodium falciparum AMA1-DiCo malaria vaccine adjuvanted with GLA-SE or Alhydrogel® in European and African adults: A phase 1a/1b, randomized, double-blind multi-centre trial. 

Auteurs: 

Sirima SB, Durier C, Kara L, Houard S, Gansane A, Loulergue P, Bahuaud M, Benhamouda N, Nebié I, Faber B, Remarque E, Launay O; AMA1-DiCo Study Group.

Vaccine. 2017 Oct 27;35(45):6218-6227. doi: 10.1016/j.vaccine.2017.09.027. Epub 2017 Sep 22.

 

Visiteurs
2
Articles
72
Compteur d'affichages des articles
3699